top of page

Identité nomade

« Identité nomade » de J.-M. G. Le Clézio (Robert Laffont)


Avec ce court essai, Jean-Marie Le Clézio nous invite à parcourir le chemin de sa vie qui s’avère vite, être aussi un chemin de littérature.

Né dans les décombres de la seconde guerre mondiale, il suivra très jeune sa famille partie s’établir au Nigéria. L'Afrique qui l'accueille, apparait aux yeux de l’enfant comme une terre de prospérité et d'abondance, très éloignée de l’Europe ruinée qu’il vient de quitter.

En parlant de son épouse, l’écrivain évoque le Maroc littéraire, multiple et francophone, dont elle est originaire.  Il nous entraîne ensuite dans sa patrie, l’île Maurice, culturellement riche, mais hantée par les démons de l’exclusion.

Le prix Nobel peut ainsi, mieux cerner les multiples identités qui le façonnent et qui ont nourri son immense œuvre littéraire. Au-delà de cet aspect, ces apports lointains permettent à J.M. Le Clézio de délivrer un message d'ouverture et de tolérance à l'heure où l'Europe s'apprête à se refermer sur elle-même. Puisse-t-il être entendu… (eb)




46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page