top of page

♥ L’allègement des vernis

« L’allègement des vernis » de Paul Saint Bris (Philippe Rey)


Aurélien occupe la charge de directeur du département des Peintures du Louvre. A ses yeux, le Louvre forme le dernier rempart face à la laideur du monde. Capable, mais nostalgique, il voit avec la plus grande méfiance l’arrivée de Daphné au poste de Présidente de l’institution. Femme de communication, femme énergique, elle cherche avant tout le rendement et ambitionne de faire battre le cœur du Louvre au rythme de notre époque. A la recherche d’un coup marketing qui marquera son temps, elle remet au goût du jour un vieux projet sans cesse reporté : la restauration de la Joconde ! Aurélien survivra-t-il à ce coup de tonnerre ?

C’est ainsi que débute ce roman qui m’a enthousiasmé tant par sa forme que par son sujet. Même si la critique de notre temps est toujours présente, on ne tombe jamais dans la méchanceté ou les arguments réactionnaires. L’amour de la peinture traverse toute l’intrigue qui prend parfois des allures de thriller. Gai et intelligent, plein d’humour, incontestablement la lecture qu’il vous faut !



58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page