top of page

♥ Les dés

« Les dés » d’Ahmet Altan (Actes Sud)


Très attendu après « Mme Hayat », ce nouveau roman nous transporte à Istanbul au début du siècle dernier. L’Empire Ottoman vit ses derniers jours. Arif Bey est un caïd influent pour qui l’honneur est la vertu cardinale. Il recueille toute l’admiration de Ziya, son petit frère, pour qui il personnifie toutes les aspirations. Quand il meurt assassiné, le drame est insoutenable pour Ziya, qui n’hésite pas à assassiner son meurtrier en plein tribunal. Commence alors l’extraordinaire existence de Ziya. Il est évidemment emprisonné, en réchappe, puis s’exile en Egypte avant de revenir à Istanbul où il rejoindra une étrange communauté de conspirateurs. Le lecteur est fasciné et irrité par cet homme qui collectionne les défauts, comme un machisme et une suffisance à peine croyable. Mais il est aussi intrigué par sa capacité à vivre le présent au sein d’une irréalité dans laquelle il a tous les pouvoirs. L’addiction aux jeux de Ziya découle logiquement de cet aspect et donne une certaine grandeur au personnage. « Les dés » est un excellent roman qui peinera peut-être à rencontrer le succès, mais confirme la qualité de « grand écrivain » d’Ahmet Altan. (eb)



29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

تعليقات


bottom of page