top of page

On arrête parfois le progrès!

«On arrête (parfois) le progrès » de François Jarrige (L’échappée)


Va-t-on bientôt être tous remplacés par des machines ? Une stagnation du PIB nous condamnerait-elle tous forcément à la pauvreté ? Les réseaux sociaux amènent-ils automatiquement plus de démocratie ? Suffit-il de tout numériser pour nous sauver du réchauffement climatique ?

Ce livre composé de dizaines d’exemples concrets peut fournir quelques réponses à ces questions. A rebours des aprioris, l’auteur y fait l’éloge d’une certaine décroissance.

François Jarrige est un historien. Ce spécialiste de l’histoire du progrès et des mouvements sociaux qui l’ont accompagné, a inventé le concept des phases « techno critiques » dans lesquelles les êtres humains remettent en cause les progrès techniques. A l’heure de l’irruption de l’intelligence artificielle dans notre quotidien, la lecture de cet ouvrage nourrit la réflexion et remet en cause bien des idées reçues sur la notion de progrès. Loin de représenter une fatalité positive, le progrès bouleverse les sociétés, génère beaucoup de perdants et peu de gagnants. Seules les régulations, les remises en cause ou l’abandon de certaines techniques sont en vérité profitables à l’ensemble du corps social. Jarrige en établit la preuve historique.



32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page